La Nationale 85 ou Route Napoléon longue de 325 km a marqué l’histoire :

Tel est le destin de cet itinéraire mythique entre moyennes montagnes et la large vallée de la Durance.

L’empereur a fait le trajet en remontant, pour relier Grenoble par le Col Bayard.

Au départ de Golf Juan où elle rejoint une autre route mythique, la Nationale 7, c’est l’option de retour idéale pour les inconditionnels de la N7 et le meilleur moyen de remonter vers le Nord.

La région sent bon le parfum d’eucalyptus et de pins qui se dégage de ce bout de terre situé à un petit kilomètre de Cannes.

Cannes, impossible de ne pas faire une aller retour sur la croisette et longer la mer et les boutiques de luxe avant de se lancer dans l’aventure de cette route.

Après se « cruising » des plus hollywoodiens, direction l’arrière pays et le village haut perché de Mougins et ces ruelles pavées bordées de cyprès.

Plus loin on arrive à Grasse, Avec ses façades pastel, sa végétation luxuriante et sa vue sur la mer. La ville du parfum, vous enivre de ses odeurs.

Reprenez ensuite la route et traversez Saint-Vallier-de-Thiey puis direction le parc régional des Préalpes.  La vue est majestueuse sur le massif de l’Esterel du haut des 984 mètres du pas de la Faye. Les lacets à flanc de colline est un régal pour les pilotes.

On quitte la mer et les palmiers pour s’enfoncer dans un paysage de vertes collines et de vallées fraîches. Après avoir longé un ruban de bitume tortueux et des vues exceptionnelles en passant par le col de Valferrière, arrêtez-vous à Castellane. Ses façades colorées dominées par le roc calcaire qui l’encercle, les gorges du Verdon * toutes proches et les eaux turquoise du lac de Castillon font de ce gros village une destination de pleine nature idéale, à mi-chemin entre Provence et montagne.

 Vous passez ensuite par les villages de Senez et de Barrême où patrimoine et activités de pleine nature se retrouvent. Poursuivez votre route par les clues de Taulanne et de Chabrières, paysage minéral étonnant où l’on croise le fameux train des Pignes.

On reprend la route en direction du nord.

A une cinquantaine de kilomètres de Castellane, faites escale à Digne-les-Bains.

La capitale de la lavande et des Alpes-de-Haute-Provence, est connue pour ses sources d’eau chaude et son excellente qualité de l’air. Outre ses thermes, vous pourrez profiter du patrimoine naturel et culturel qui l’entoure.

Le long de la Durance, rivière autrefois tumultueuse, découvrez Malijai où le souvenir vivace du passage de l’Empereur est célébré toutes les années paires en juillet par un défilé de troupes en costume napoléonien.

Vous quittez la lumineuse Provence, pays de senteurs et de paysages contrastés par Sisteron, ville médiévale, serrée entre sa fière citadelle et le rocher de la Baume pour entrer dans le Dauphiné jusqu’à Grenoble.

Perché à 485 mètres au-dessus des flots azur de la Durance, c’est un stop incontournable sur la route Napoléon.

Vous êtes ici sur un lieu de passage entre deux mondes : les vallées alpines tranchantes et la végétation provençale aride. L’été, le plan d’eau des Marres vous permettra de vous rafraîchir dans un décor de carte postale.

On passe ensuite à Gap, la capitale des Hautes-Alpes combine climat méditerranéen et influence montagnarde de par sa situation à plus de 700 mètres d’altitude, entre le parc des Ecrins et le massif Devoluy.

« C’est ici que cela se corse » comme dirait le petit caporal : la traversée des Alpes.

Vous allez grimper à 1248 mètres au col Bayard et vous émerveiller  de ses paysages montagneux royaux, ses sommets de glace et ses cascades enchanteresses. Pour cela, rendez-vous tout autour de La Chapelle-en-Valgaudemar où le tumulte des eaux de Combe-froide, du Casset, du Voile de la mariée et les Oulles du Diables, ces impressionnantes gorges que la colère des eaux a creusées dans la roche.

Vous redescendez dans la vallée du Valgaudemar, avant d’arriver à Grenoble, arrêtez-vous dans la petite commune de Laffrey :

L’histoire a marquée « la Prairie de la rencontre », au bord du lac éponyme. C’est ici que la reconquête du pouvoir de Napoléon prit une tournure décisive : alors que les troupes du 5e de ligne de Louis XVIII allaient ouvrir le feu sur lui, Napoléon réussit à leur faire baisser les armes : – « Je suis votre Empereur, reconnaissez-moi ! S’il est parmi vous un soldat qui veuille tuer son empereur, me voilà! ». Et aux soldats de baisser les armes et d’accourir.

Aujourd’hui, une statue a été érigée en mémoire de cet épisode historique.

Enfin vous arrivez à Grenoble.

Outre les beaux paysages qu’elle traverse, La route Napoléon passe part

Grasse (la ville du parfum), Digne-les-bains la capitale de la Lavande et ses thermes, Sisteron et sa citadelle…

Un itinéraire parmi les préférés des « rouleurs », qui traverse de nombreuses régions qui vous raviront par la diversité de leurs paysages et les nombreux cols qui vous feront découvrir des panoramas extraordinaires.

Vous aimez les détours ?

* Gorges du Verdon (voir notre article ici) : https://bedandhistoricmotors.com/la-route-des-gorges-du-verdon/


L’auteur : Alexandre Pierquet Collectionneur de voitures anciennes et auteur de guides de voyages, pratique l’aventure de la route depuis plus de 40 ans. Journaliste il écrit régulièrement pour News d’Anciennes et intervient comme chroniqueur à la radio.

retrouvez ces publications ici : https://bedandhistoricmotors.com/boutique-bed-and-historic-motors/#anchor5

Pour voyager en voiture ancienne : www.bedandhistoricmotors.com
Guide de voyages en voitures de collection Classic car driver’s guide