Un itinéraire de vacances pour garder la tête au frais pendant les chaleurs estivales et donner un grand bol d’air à nos anciennes qui n’apprécient guère les températures trop élevées.

C’est justement vers les sommets qui nous vous emmenons pour un long périple de quatre jours.

Le point de départ de cet itinéraire se trouve sur la place de l’hôtel de ville de Thonon les Bains où il est matérialisé au sol par une imposante plaque de bronze.

Scellée sur le parvis,  elle symbolise le « Km 0 » de la » Route des Grandes Alpes », l’itinéraire mythique et panoramique de la route des vacances…

Une route historique

Napoléon de retour de l’île d’Elbe traverse les Alpes et laisse sur son passage des refuges, que vous pouvez visiter.

C’est d’abord une route militaire faite de chemins de muletiers qui sert à surveiller la frontière Italienne.

A la fin du XIXe siècle, le Touring Club de France, créé à l’origine pour développer le tourisme à bicyclette, se met à encourager le tourisme automobile. Il favorise l’amélioration et la signalisation des routes et milite pour le confort des auberges. Il pose des panneaux, des tables d’orientation et trace lui-même de nombreuses routes touristiques, dont la « Route des Alpes ».

Selon la formule de l’époque,  « les travaux vont côtoyer les glaciers et les précipices. »

Grâce à des constructions pharaoniques de tunnels, de ponts, un ruban de bitume long de 684 km va voir le jour.

La France de l’époque va découvrir des paysages  autrefois inaccessibles.

Les grands bourgeois viennent très nombreux découvrir les merveilles de la nature, les hôtels et les compagnies de cars se multiplient.


Conçu en 1911, cet itinéraire prestigieux est très tôt desservi par les chars à bancs et les cars de la compagnie PLM (Paris Lyon Marseille).

Il ne sera achevé qu’en 1937 avec l’inauguration du col de l’Iseran par le président de la République d’alors, Albert Lebrun…

Un itinéraire au patrimoine architectural et routier
De Thonon-les-Bains à Nice, ponctué par 18 cols parmi les plus hauts des Alpes françaises, qui vous invitent au voyage à travers des territoires au patrimoine naturel et culturel exceptionnel…

Tout au long de votre trajet, des panneaux de signalisation « collector », retracent l’histoire de la route et les événements qui l’ont ponctuée.

Les toitures des chalets d’alpage changent d’une vallée à l’autre, les églises et les chapelles aux toits caractéristiques, les forteresses, sont autant de témoins des diversités régionales.

Des paysages panoramiques en cinémascope

Un trajet qui vous réserve bien des surprises : en été c’est le domaine des troupeaux de vaches «  l’âme de la montagne »qui traversent la route et font partie du décor : soyez patient.

En grimpant le Col de l’Iseran, vous arrivez à 2770 m, au sommet de la plus haute route de France.

Les points de vue sont grandioses, comme après le Col d’Izoard où vous passez par la « casse déserte », 2 km qui serpentent entre les « cargneules de calcaire » ,des pitons rocheux  érigés comme des cathédrales.

Plusieurs Parcs régionaux rythment votre parcours, celui de la Vanoise a les paysages les plus variés, celui de Queyras est le moins peuplé de France et le Mercantour est le plus sauvage.

On taille la route !

Cet itinéraire emprunte la partie Est de l’ancienne N504 qui va d’Ambrieu- en-Bugey (01) à Chambéry (73) en Région Rhône-Alpes actuellement dénommée D1504, c’est l’ancienne voie qui menait vers l’Italie. Vous pouvez aussi parcourir cette route à l’automne, période où les couleurs des arbres embrasent littéralement ces passages de l’Ain et des prés Alpes, les couleurs des feuillages transcendent la beauté naturelle de cette route. De nombreux endroits en bordure de route invitent au pique-nique ou à une halte bucolique. Des gorges superbes, une arrivée au-dessus du lac du Bourget et pour terminer, visitez Chambéry et son château des Duc de Savoie.

Le  Roadbook :

La Haute Savoie, la Savoie, les Hautes Alpes, les Alpes de Haute Provence et les Alpes Maritimes, autant de départements que de merveilles à découvrir.

La route escalade les grands cols alpins et tutoie les glaciers.

Au départ du lac Léman de Thonon, vous découvrirez le village d’Yvoire, les gorges du pont du Diable, vous passerez à la Clusaz puis val d’Isère, le magnifique village de Bonneval-sur-Arc… Bourg- Saint Maurice, le barrage de Tignes, le Fort Emmanuel, la barrière de l’Essaillon à Aussois, la citadelle de Briançon et ses forts Vauban, le refuge Napoléon du col de l’Izoard, la Demoiselle Coiffée de Ville-Vielle puis, Barcelonnette, la vallée de l’Ubaye , le fort de Tournaux, la route de la Bonnette… la plus haute route d’Europe !

Au-dessus de la petite ville de Jausiers, le parc du Mercantour, vous rejoindrez la Méditerranée par le célèbre col du Turini , un des hauts lieux du rallye de Monte-Carlo et le col de Castillon pour parvenir à Menton la ville des citrons à la frontière de l’Italie, puis pour finir Nice et sa célèbre « Promenade des Anglais ».

Cette route est à emprunter dès l’ouverture des cols, avec l’éclosion du printemps fin avril jusqu’à fin octobre.

Ici la montagne est reine, c’est un terrain de jeux pour nous, passionnés de belles mécaniques et amateurs de pilotage; virages serrés, portions très aériennes et vertigineuses, tunnels taillés dans la roche, où les épingles à cheveux se succèdent…

Une route de montagne, une route de respect où le bonheur est à chaque virage.

Conseils de voyages

Prévoir des vêtements chauds en toutes saisons.

Demandez votre carnet de bord, il vous sera tamponné à chaque étape et vous donnera droit au diplôme de la borne d’or.

la route est longue, limitez vous à 200 km par jour, attention aux conditions climatiques, à l’altitude qui peut vous jouer des tours mécaniques ou de carburation, aux vélos, aux troupeaux d’Alpage et aux motos très nombreuses .

Budget : 4 Il y en aura pour tout le monde : les auberges et refuges pour les petits budgets et des grands hôtels comme à la grande époque.

Alexandre Pierquet

Guide de voyages en voiture de collection – 5e edition 2020

L’auteur : Alexandre Pierquet Collectionneur de voitures anciennes et auteur de guides de voyages, pratique l’aventure de la route depuis plus de 40 ans. Journaliste il écrit régulièrement pour News d’Anciennes et intervient comme chroniqueur à la radio.

retrouvez ces publications ici : https://bedandhistoricmotors.com/boutique-bed-and-historic-motors/#anchor5

Pour voyager en voiture ancienne : www.bedandhistoricmotors.com

Guide de voyages en voitures de collection Classic car driver’s guide