Arches, pitons, tunnels, paysages à perte de vues, sur une route qui fluctue de bas en hauts entre rocaille et verdure… Voilà la promesse de ce roadbook.

36 km de Vence à la D5

Au départ de la ville pittoresque de Vence, sur les hauteurs de Nice prendre la M2 et poussez jusqu’au du col de Vence (963m) vers la route de Coursegoules.

On est tout de suite dans l’ambiance, quand on sait qu’ici se déroule chaque année en octobre le Rallye du pays Vençois. L’arrière pays Niçois à une réputation à défendre et ici on taquine les tracés du Monte Carlo.

La route qui sort du village grimpe indéfiniment dans une verdure chatoyante en direction du parc régional des Pré Alpes d’Azur. Derrière vous la mer s’éloigne pour laisser place à un paysage rocailleux.

On se glisse entre les montagnes, sur un itinéraire qui serpente, encaissé dans un paysage lunaire.

Après une dizaine de kilomètre on rejoint la D2, dont le revêtement à été refait pour le bonheur de nos roues. Sur certaines portions de route, les petits murets de pierres blanches nous rappellent que nous sommes sur un trajet qui mérite une conduite habile. Un petit balcon qui plonge vers des paysages lointains.

La route s’accroche à la montagne et redescend vers la plaine et ses virages boisés.

Après Gréolières, la route tournicote

On remonte vers les sommets, en laissant sur notre gauche la vue vers la plaine et le Golfe de Nice en toile de fond.

On arrive sur la partie mythique de cette route qui longe la paroi rocheuse et ses tunnels creusés dans la roche : La route de Gentelly également appelée Route de Thorenc.

Ici les paysages sont encadrés par de hautes formations rocheuses naturelles.

Les clôtures en bois suivent les lignes d’une route très sinueuse qui vous surprend par sa beauté. Arrêtez – vous aux belvédères surplombant la vallée et les montagnes d’un vert profond ; une impression de dominer le monde.

Cette route de paradis s’étend sur 8 kilomètres, entre Gréolières et le rond-point de l’intersection D2 / D802.

Plus loin c’est une forêt de Pins qui vous accueil, pour redescendre à nouveau vers la plaine et une longue ligne droite qui termine ce parcours enchanteur.

Pas étonnant que de nombreux magazines ou des publicitaires, privilégient cette route pour leurs campagnes télévisées. On vous vendrait n’importe quoi avec cet itinéraire… Tiens même de l’électrique !

Une route de papier glacé qui devient réalité, lorsque l’on s’y attaque…ça tourne, un vrai mixeur, mais on pardonne tout à ce bitume qui survole la route.

Nota : Itinéraire retour : la Route Napoléon

L’auteur : Alexandre Pierquet, collectionneur de voitures anciennes et auteur de guides de voyages, pratique l’aventure de la route depuis plus de 40 ans. Journaliste il écrit régulièrement pour News d’Anciennes et intervient comme chroniqueur à la radio.

retrouvez ces publications ici



Pour voyager en voiture ancienne : www.bedandhistoricmotors.com
Guide de voyages en voitures de collection Classic car driver’s guide
Translate »