Non loin de la place de Catalogne et dans la même rue que le palais de la musique, il y a le Musée Auto Moto de Barcelone. Un musée qui va beaucoup changer… Alors on a profité d’une occasion unique de le découvrir, avant que la collection ne soit dispersée et renouvelée.

La capitale Catalane, a vu naître la marque Seat le 9 mai 1950, en association avec le constructeur Italien Fiat, dont elle fabrique des automobiles sous licence, déclinés pour son marché. Le berceau de l’industrie automobile Espagnole, méritait donc un musée.

En Juillet 2017, Vladimir Spiridonov, qui a établi sa résidence secondaire à Barcelone, ouvre donc “l’Auto moto Muséo”, un lieu inattendu, qui retrace l’histoire de l’automobile avec des modèles très exceptionnels. Il n’en est pas à sa première expérience puisqu’il a crée déjà un musée en Russie.

Celui de Barcelone expose une variété éclectique d’automobiles et de motos datant de 1897 à 1970 avec une sélection de véhicules en provenance de France, Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie, Pologne, Hongrie, Russie, Tchécoslovaquie et États-Unis.

Le musée Auto Moto de Barcelone des autos de marques bien différentes. On y trouve par exemple une Isotta Fraschini, l’épopée des cyclo-cars et voiturettes français : le Zèbre, Sénéchal, Benjamin, mais aussi des autos plus grosses, comme une Talbot ou une Packard.

Les populaires ne sont pas en reste et son représentées par Unic, Rosengart, Fordson, Ifa, Lloyd, Heinkel… Enfin on trouve une touche exotique avec la présence d’autos du bloc de l’est : Moskvich, une ZAZ, une Volga, une Tatra.

Il en va de même pour les motos : de la Vindec 1904 à la Mini Italjet de 1976.

Ce collectionneur vend régulièrement les véhicules exposés, pour faire de la plce et rentrer de nouveaux modèles… profitez en pour faire vos emplettes entre deux tapas !

Non loin de la place de Catalogne et dans la même rue que le palais de la musique, il y a le Musée Auto Moto de Barcelone. Un musée qui va beaucoup changer… Alors on a profité d’une occasion unique de le découvrir, avant que la collection ne soit dispersée et renouvelée.

La capitale Catalane, a vu naître la marque Seat le 9 mai 1950, en association avec le constructeur Italien Fiat, dont elle fabrique des automobiles sous licence, déclinés pour son marché. Le berceau de l’industrie automobile Espagnole, méritait donc un musée.

En Juillet 2017, Vladimir Spiridonov, qui a établi sa résidence secondaire à Barcelone, ouvre donc “l’Auto moto Muséo”, un lieu inattendu, qui retrace l’histoire de l’automobile avec des modèles très exceptionnels. Il n’en est pas à sa première expérience puisqu’il a crée déjà un musée en Russie.

Celui de Barcelone expose une variété éclectique d’automobiles et de motos datant de 1897 à 1970 avec une sélection de véhicules en provenance de France, Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie, Pologne, Hongrie, Russie, Tchécoslovaquie et États-Unis.

Le musée Auto Moto de Barcelone des autos de marques bien différentes. On y trouve par exemple une Isotta Fraschini, l’épopée des cyclo-cars et voiturettes français : le Zèbre, Sénéchal, Benjamin, mais aussi des autos plus grosses, comme une Talbot ou une Packard.

Les populaires ne sont pas en reste et son représentées par Unic, Rosengart, Fordson, Ifa, Lloyd, Heinkel… Enfin on trouve une touche exotique avec la présence d’autos du bloc de l’est : Moskvich, une ZAZ, une Volga, une Tatra.

Il en va de même pour les motos : de la Vindec 1904 à la Mini Italjet de 1976.

Ce collectionneur vend régulièrement les véhicules exposés, pour faire de la plce et rentrer de nouveaux modèles… profitez en pour faire vos emplettes entre deux tapas !

Non loin de la place de Catalogne et dans la même rue que le palais de la musique, il y a le Musée Auto Moto de Barcelone. Un musée qui va beaucoup changer… Alors on a profité d’une occasion unique de le découvrir, avant que la collection ne soit dispersée et renouvelée.

La capitale Catalane, a vu naître la marque Seat le 9 mai 1950, en association avec le constructeur Italien Fiat, dont elle fabrique des automobiles sous licence, déclinés pour son marché. Le berceau de l’industrie automobile Espagnole, méritait donc un musée.

En Juillet 2017, Vladimir Spiridonov, qui a établi sa résidence secondaire à Barcelone, ouvre donc “l’Auto moto Muséo”, un lieu inattendu, qui retrace l’histoire de l’automobile avec des modèles très exceptionnels. Il n’en est pas à sa première expérience puisqu’il a crée déjà un musée en Russie.

Celui de Barcelone expose une variété éclectique d’automobiles et de motos datant de 1897 à 1970 avec une sélection de véhicules en provenance de France, Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie, Pologne, Hongrie, Russie, Tchécoslovaquie et États-Unis.

Le musée Auto Moto de Barcelone des autos de marques bien différentes. On y trouve par exemple une Isotta Fraschini, l’épopée des cyclo-cars et voiturettes français : le Zèbre, Sénéchal, Benjamin, mais aussi des autos plus grosses, comme une Talbot ou une Packard.

Les populaires ne sont pas en reste et son représentées par Unic, Rosengart, Fordson, Ifa, Lloyd, Heinkel… Enfin on trouve une touche exotique avec la présence d’autos du bloc de l’est : Moskvich, une ZAZ, une Volga, une Tatra.

Il en va de même pour les motos : de la Vindec 1904 à la Mini Italjet de 1976.

Ce collectionneur vend régulièrement les véhicules exposés, pour faire de la plce et rentrer de nouveaux modèles… profitez en pour faire vos emplettes entre deux tapas !

Translate »