Il n’y fait jamais moins de 17° et rarement plus de 26°, une ile paradisiaque au large du Portugal. Nous nous rendons sur la plus grande ile de l’archipel : Sao Miguel.

Les Açores se composent de neuf îles situées dans l’Atlantique Nord. Un archipel qui est une région autonome du Portugal.

Notre roadtrip commence au sud de l’ile au départ de l’aéroport sur la EN1-1A en direction de Feteiras en longeant la mer. Très vite notre route se trouve sur la droite, direction Covoada. Ça grimpe, on est plongé dans une verdure tropicale, ça tourne aussi pour notre plus grand bonheur. La voiture file entre les valons peuplés de près de vaches. Les champs sont délimités par des rangées de pierres volcaniques, les vaches en liberté broutent l’herbe d’un vert impérial aussi profond que les cratères qu’abrite l’île… Ici la culture fromagère est unique. Pour les amateurs goutez donc le queijo da illha, un fromage affiné à pâte dure, à la texture ferme et aux notes légèrement épicées, qui rappelle un peu le parmesan italien. 

Au sommet on arrive au Miradouro do Pico do Carvão, un point de vue qui embrasse les étendues aux nuances de verts jusqu’au bleu infini de la mer. A quelques encablures de là, arrêtez-vous au Lagoa das Empadadas que vous pouvez admirer du Pico Paùl.

La route se poursuit vers un autre point photogénique le : Miradouro da Boca do Inferno et c’est bien la bouche de l’enfer qui nous attend. Nous sommes sur une ile volcanique et le paysage qu’elle nous offre est diabolique. Un petit chemin de randonnée vous conduit sur vue panoramique qui débouche sur un lac enfermé dans un cratère. Une piscine naturelle d’un bleu profond qui contraste tel une pierre précieuse dans son écrin.

Fort de cette mise en bouche panoramique l’itinéraire va vous en offrir d’autres encore à quelques kilomètres : Miradouro do Cerrado das Freiras, vous donne un avant-goût de la route qui vous attend. Puis le Miradouro da Lagoa de Santiago qui vous plonge dans un autre lac de cratère. Tout est prévu sur le parcours, deux parcs arborés vous proposent des aires de pique-nique dans une zone ombragée, les tables en bois n’ont plus qu’à être dressées.

La EN9-1A se poursuit vers le Lagoa Azul, que la route va traverser pour arriver à Sete Citades. Le village est niché au cœur d’un cratère de volcan. L’église São Nicolau bordée par une rangée d’arbres constitue le point d’intérêt local. Le village fait face à deux lacs : le Lagoa Azul et le Lagoa Verde, chacune des deux couleurs des lacs, ayant donné leur nom respectif. Les villages traversés aux petites maisons de couleurs sont charmants, partout les hortensias fleurissent votre passage.

La route commence en pente douce avant d’amorcer une descente plus franche vers la mer. L’atlantique vous offre la vision de son étendue bleue à perte de vue, avec des touches verdoyantes qui bordent les routes. On remonte vers le nord par le prolongement de la route sur laquelle nous avons commencé ce roadtrip : EN1-1A en direction de Capelas.

On passe par Mosteiros un petit village connu pour sa plage de sable noir et ses rochers verticaux à quelques centaines de mètres du rivage. Selon la légende, l’île de São Miguel représente un géant couché dans la mer, et les deux rochers de Mosteiros seraient ses orteils qui dépassent de l’eau. Les coucher de soleil sont magiques !

La route varie un peu lorsque soudainement elle s’entoure d’allées de platanes. Plus loin on croise un moulin aux ailes rouges derrière une petite chapelle bleue. Poursuivez jusqu’à Capelas fin de notre roadtrip. Arrivés à destination rendez-vous à Miradouro da Vigia un point d’observation des baleines ou encore le Miradouro das Pedras Negras et admirer les pierres noires volcaniques des falaises de la côte.

Entre lacs, piscines naturelles, thermes, plages de sable noir et églises blanches, l’archipel des Açores offre des points de vue préservés. L’activité volcanique a façonné les paysages qui jouent les contrastes des couleurs. Un endroit encore peu fréquenté par les touristes.

Après ce roadtrip de 60 kilomètres, nous vous proposons un bonus coup de coeur : Rendez – vous au centre de l’ile à Furnas une petite ville qui regorge d’attractions : Le lac de Furnas si vous ne vous êtes pas encore lassé de voir ces joyaux aux couleurs émeraudes. La gastronomie locale n’est pas en reste avec la fameuse spécialité culinaire de la ville, Le cozido. Le restaurant le plus connu de la ville qui propose ce plat est Tony’s Restaurant. Le cozido y coûte 20 euros pour deux personnes. Le Parque Terra Nostra, la source chaude de Poça da Dona Beija, les caldeiras … les caldeiras (“chaudrons” en français) de Furnas sont des brèches dans le sol d’où s’échappent des fumerolles chargées en souffre. Le site est impressionnant et témoigne de l’activité géothermique de l’île. Même si l’odeur est supportable sur place, on sent le soufre à des centaines de mètres. N’hésitez pas à gouter l’eau d’une petite fontaine : l’eau est gazeuse naturellement.

Après vous êtres enivrés sur les routes sinueuses qui vous délivrent leurs parfums d’hortensia et leurs vues panoramiques suspendues sur la mer, je vous conseille de ne pas oublier de ramener un petit souvenir ; l’artisanat local y est charmant… parce que votre voyage personne ne pourra l’imaginer. Comme la magie, cette route est à voir pour y croire. Comment ça magique ? Venez donc faire un petit tour par-là (Vidéo jointe) : https://youtu.be/pofAhKD6tZ0

Longueur = 60 km un trajet idéal à faire en 1 heure trente si vous voulez rouler pour rouler ou en une demi-journée avec les arrêts photos pour épater vos amis.

Qualité du revêtement = très bon, il y a même du grip à certains endroits

Panorama = La magie des paysages opère autant que les couleurs vous enchantent.

Difficulté (4 : facile / 1 : difficile) = Les locaux roulent vites, il y a des vaches sur la route, ça tourne, ça monte et ça descend… les mains à 10 h 10 on reste concentré.

Budget = Avec le billet d’avion et la location de voiture il faut choisir la période pour avoir les meilleurs prix. Sur place la vie n’est pas chère.

Roadtrip préparé en collaboration avec Diego Pierquet – Photos Diego Pierquet

L’auteur : Alexandre Pierquet, collectionneur de voitures anciennes et auteur de guides de voyages, pratique l’aventure de la route depuis plus de 40 ans. Journaliste il écrit régulièrement pour News d’Anciennes et intervient comme chroniqueur à la radio.

Alexandre Pierquet auteur de guides de voyages par la route
Guide de voyages en voiture de collection 6 e éditions 2021 / 2022
Translate »